Le Poêle Fusée Inertie

Durable

Le bois retrouve la place qu’il a toujours eu pour chauffer les foyers. Aujourd’hui, les rendements de combustion sont optimaux et la chaleur est stockée dans des matériaux sains. De plus, la gestion forestière retrouve sens et raison. En savoir plus sur la filière bois

Économique

Le PFI consomme 2 à 6 fois moins de bois qu’un poêle à bois classique (ne stockant peu ou pas les calories). Devant l’augmentation continue du prix des ressources fossiles, seul le bois est réellement renouvelable à moindre frais.

Accessible

Libre de droit, le Batch Box Rocket Mass Heater (Poêle Fusée Inertie) est une solution collaborative, auto-constructible et peu coûteuse. C’est pourquoi APALA a choisit de diffuser cette solution et d’accompagner les intéressés.

Efficace

Une combustion optimale proche de 90% couplée à un système de récupération de chaleur pour donner lieu à une restitution prolongée allant de 12h à 48h.

Caractéristiques du Poêle Fusée Inertie

(Rocket Mass Heater)

Principe général

Le PFI fait partie de la catégorie des poêles de masse, leur principe est de stocker la chaleur des gaz de combustion dans une batterie thermique (composée de matériaux à forte inertie comme la brique, la pierre, la terre, ou autre). Un poêle de masse diffuse principalement sa chaleur par rayonnement basse température, en chauffant directement les masses qui l’entourent (objets, habitants, murs, plafond, etc). Les températures de la pièce augmentent de façon homogène, contrairement aux chauffages par convection (convecteurs, radiateurs, poêle en fonte) qui provoquent beaucoup de déplacements d’air (inconfort thermique).

 

 

La combustion

Concernant la méthode de combustion, chaque poêle à bois possède une conception qui lui est propre.

Pour comprendre comment est brulé le bois dans un PFI, décrivons le chemin parcouru par les gaz (fumées de combustion) :

  • Le gaz emprisonné dans les cellules du bois se libère à partir d’une température de 300°C.
  • Au lieu de s’échapper dans le conduit d’évacuation (cheminée) comme dans un foyer ouvert, les gaz sont propulsés par tirage naturel dans une fente placée au fond de la chambre de combustion.
  • Cette fente (la « tuyère ») provoque une accélération des fumées/gaz de combustion.
  • Au fond de la chambre de combustion, un nouvel apport d’air est apporté pour brûler plus efficacement les gaz. C’est la deuxième combustion.
  • Les gaz sont alors propulsés dans la cheminée interne. Les turbulences crées font tournoyer les gaz afin qu’ils restent un maximum de temps à se consumer au cœur du foyer (1000°C).

Solution conduits noyés:

  • Arrivés en haut de la cheminée interne, les gaz donnent une partie de leur chaleur au baril rayonnant qui recouvre la cheminée interne. Le baril rayonnant atteint très vite les 300°C pour chauffer la pièce.
  • Le tirage naturel guide les gaz vers les conduits pour céder leurs calories à la batterie thermique (banquette, murs chauffants, etc) qui restituera la chaleur très progressivement dans la maison.
  • Enfin, les gaz sont évacués par le conduit d’évacuation vers l’extérieur.

Solution cloche

  • Arrivés en haut de la cheminée interne, les gaz entrent dans la cloche de récupération, un volume vide permettant aux gaz de stratifier, de céder leur chaleur aux briques composant la cloche. Utilisant le principe d’Archimède, les gaz, tout en cédant leurs calories, descendent le long des parois pour finir leur parcours dans l’évacuation finale vers l’extérieur.
  • Les parois du poêle vont ensuite restituer progressivement les calories accumulées.
Performances

Soucieux de fournir une solution fiable et écologique, nous réalisons l’analyse des fumées de combustion ainsi que la thermographie infrarouge de nos poêles.

Ils nous ont permis de constater des rendements voisins de 90%, une très faible part de polluants dans les fumées, et une bonne répartition de la chaleur dans la batterie thermique. Ces résultats permettent également d’enrichir les données open-source concernant le Rocket mass heater.

 

Matériaux

Brique de Terre Compressée

La terre a été utilisée depuis des millénaires pour réaliser des constructions qui ont défié le temps. 100 % naturelle, produite avec très peu d’énergie, la BTC est 3 fois plus propre qu’un parpaing et 7 fois plus qu’une brique cuite. Chaude l’hiver et  froide l’été, la terre régule la température mais aussi l’hygrométrie de la maison. A ne pas confondre avec la brique de terre crue (ou adobe) ! Cette dernière ne subit pas de compression (30 tonnes) et n’a donc pas les mêmes propriétés.

 

Torchis

Constituée de Terre et de Paille, le torchis possède les mêmes propriétés thermiques que la BTC. Sa préparation est ludique et donne souvent lieu à de bons moments de chantiers participatifs. La mise en œuvre est aussi l’occasion de profiter de la souplesse de la terre pour laisser libre-court à son imagination et façonner SON poêle de masse.

 

Acier / Acier Inoxydable

La porte du foyer, le cendrier, ainsi que l’arrivée d’air secondaire sont réalisés par un artisan chaudronnier (Soudure Atypique).

Béton réfractaire

La chambre de combustion ainsi que la cheminée interne sont moulés en béton isolant réfractaire.

Démarche Accompagnement

APALA souhaite rendre l’usager maître de ses usages en accompagnant l’habitant. Nous proposons donc une offre tarifaire dégressive en fonction de l’implication des bénéficiaires. Comment vous impliquer ? Par exemple: approvisionnement de matériels/matériaux, organisation d’un chantier participatif, réalisation d’une ou plusieurs étapes de fabrication, etc.

Pour un accompagnement à l’acquisition d’un PFI, demandez nous un devis via le formulaire de contact.

Tableau degré d'implications

Des questions ? Des suggestions ?

N’hésitez pas à nous envoyer un message.

Contact