L’alternative végétale

APALA propose un service de restauration végane, exclusivement végétal et biologique afin d’allier plaisir convivial et cohérence.

A titre indicatif, voici les recettes que nous proposons et nos tarifs :

euros par personne sans la boisson

euros par personne avec la boisson

Le challenge

Vivre ensemble, durablement !

La solution

 Manger directement le végétal sous toutes ses formes !

%

Estimation de la part d'émission de GES de l’élevage (avec la respiration du cheptel mondial..)

Niveau trophique humain, position dans la chaîne alimentaire de 1 (=plantes) à 5,5 (= grands carnivores)

mois sont désormais nécessaires à notre environnement pour régénérer les ressources naturelles consommées par les humains en 1 an

%

Part de responsabilité de l'élevage dans la déforestation

Habitants Terre

1060 milliards d'animaux tués par an (estimation basse)

106,46 milliards d’Homo sapiens

Il a existé, de manière cumulative, environ 106,46 milliards d’Homo sapiens modernes, soit depuis 50 000 ans avant J.-C.

r

On tue 150 fois plus d’animaux par année que d'humain ont été tués durant toutes les guerres de l’humanité

6 ème extinction de masse

6ème extinction de masse en cours : 49% de la population des océans à disparu entre 1970 et 2012, 41 % des espèces d’amphibiens et 26 % des espèces de mammifères sont menacées d’extinction

Altération dévastatrice

L'élevage est responsable de 51% des émissions de gaz à effet de serre

selon le Worldwatch Institute (WWI), un organisme de recherche indépendant basé aux états-Unis (l’estimation des 14,5% de la FAO ne prennait pas en compte la respiration des ruminants et d’autres facteurs considérables)

Responsable de 70% de la déforestation actuelle

75% de la diversité des cultures mondiale a été perdue

Il y a 10 000 ans, les espèces sauvages représentaient 99% de la biomasse et les humains 1% tandis qu'aujourd'hui, les espèces sauvages en représentent 2%, les humains et les animaux d'élevage 98%

Vous devez assurer des repas pour un événement ou pour une soirée ? N'hésitez plus, proposez l'alternative végétale :

Contactez-nous

L’Or bleu

L'élevage monopolise la moitié de la consommation d’eau douce mondiale et déverse 50% des eaux polluées en Europe

70% de l’eau douce mondiale est déjà dégradée ou polluée alors que seuls 2.5% de l’eau de la planète est de l’eau douce avec les 3/4 contenus dans les glaciers et les neiges éternelles

Alors que chaque Terrien dispose de 5000L d'eau par jour, la nourriture d'un français par jour en demande 9000L, contre 3600L si elle était d'origine végétale

1m3 d’eau est nécessaire pour produire 1000kcal d’aliments d’origine végétale et 5m3 pour 1000kcal d’aliments d’origine animale

Protéines

Alors que les animaux nous fournissent que 17% des calories et 33% des protéines, ils mobilisent 2/3 des terres agricoles mondiales soit près de 1/3 des terres émergées

A surface équivalente, on produit 15 fois plus de protéines végétales qu'animales si bien que 1 hectare de terre peut nourrir 50 végétaliens ou 2 carnivores

La production mondiale agricole actuelle pourrait permettre de nourrir 12 à 15 milliards d'humains

Une solution concrète et efficace

Réduction d’émission de Gaz à effet de serre induite par :

  • Alimentation omnivore biologique 8%
  • Alimentation omnivore locale 9%
  • Alimentation omnivore de saison 16%
  • Alimentation végétarienne 46%
  • Alimentaion végétarienne de saison 62%
  • Alimentaion végétalienne 87%

Une réduction globale de la consommation de viande et de produits laitiers constituerait une action non seulement très efficace mais aussi très économique contre le changement climatique. En effet, ce type d’approche par le comportement évite de nombreux coûts (fonds de recherche et développement, investissements industriels).

Opter pour une alimentation végétale se révèle être beaucoup plus efficace pour la lutte contre le changement climatique que de recourir à des produits d’origine locale, de saison ou biologiques.

Les émissions induites par un régime omnivore d’origine 100 % locale sont 7 fois supérieures à celles induites par un régime végétalien non local

APALA dénonce l'omerta !

Lettre ouverte à l’intention de Jean-Marc JANCOVICI :

Lire la lettre